Le festival

Les Scènes sauvages, c’est un festival de théâtre en milieu rural qui se déroule chaque année, au début de l’été, sur le territoire de la Vallée de la Bruche, en Alsace. Porté par une équipe de professionnels et de bénévoles passionnés, le festival des Scènes sauvages est un événement inédit dans le paysage culturel alsacien !

Le projet du festival est double : d’un côté, des créations originales portées par l’Ensemble des Scènes sauvages; de l’autre, des spectacles accueillis, issus du paysage théâtral français et européen, d’artistes reconnus ou de personnalités émergentes, travaillant essentiellement sur des écritures contemporaines.

ORIGINES

Le festival des Scènes sauvages est porté par la compagnie de théâtre Notre cairn. Fondée et implantée à Strasbourg en 2011, la compagnie est animée par un projet de théâtre intimiste et populaire dont elle défend les démonstrations depuis sa création en Alsace, et sur tout le territoire de la région Grand Est.

Après des projet de tournée itinérantes d’envergure en milieu rural, Sur la grand-route, en 2012, La noce, en 2014, Notre cairn a commencé l’élaboration du festival en 2017.

L’ambition de la compagnie reste aujourd'hui la même. Défendre un théâtre de recherche et d'exploration en milieu rural. Pour ce faire, l’équipe réunie autour du projet, et dont une partie a été formée à l’école du Théâtre National de Strasbourg - Florence Albaret, Selin Altiparmak, Nathan Bernat, Olivier Fauvel, Iannis Haillet, Silvia Mammano, Edmond Matic, Lionel Roumegous, Maxime Tisserand, Marie Schmitt, Stanislas Siwiorek et Charles Zévaco - investit des espaces vierges, crée les conditions propices à des rencontres nouvelles, et ouvre un dialogue où se mêlent les questions artistiques, politiques et sociales.

Le projet des Scènes sauvages repose également sur la création et le développement d'un lien fort et fécond avec les habitants de la Vallée de la Bruche

En deux années l’équipe du festival a posé les bases de ce projet: en allant à la rencontre des habitants de la vallée; en passant du temps dans ses villages; en racontant l’idée des Scènes sauvages.

Artisans, restaurateurs et paysans, producteurs et travailleurs sociaux, entreprises, élus et collectivités se sont ensuite engagés et ont contribué à penser le festival, à en imaginer la forme tout comme le contenu. Plusieurs événements ont émaillé cette naissance: ateliers d'éducation artistique dispensés dans les écoles, collèges et lycées de la vallée, productions théâtrales dédiées à la mise en valeur des pratiques amateurs, tournées itinérantes de formes courtes chez l’habitant.

Ensemble, véritablement ensemble, la compagnie Notre cairn et les habitants de la vallée ont fait des Scènes sauvages une réalité tout autant qu’une réussite !

Principes fondateurs

Théâtre In situ

La particularité des Scènes sauvages est de faire du théâtre dans des lieux qui ne sont pas des théâtres. Les Scènes sauvages investissent donc des endroits singuliers de la Vallée de la Bruche, s’emparent d’espaces du quotidien et de passages pour y jouer des spectacles, inventer un patrimoine de la vie commune et proposer aux spectateurs une expérience inédite. L’étable communale de Wildersbach, la ferme-auberge du col de la Perheux, l’ancien presbytère de Rothau ou des jardins privés à Waldersbach, par exemple, accueilleront certaines représentations de cette 3ème édition.

l’Ensemble artistique

L’Ensemble des Scènes sauvages décide de la programmation, prend en charges les créations théâtrales, et organise des ateliers auprès des établissements scolaires. C’est une équipe permanente, son fonctionnement est basé sur un principe d’horizontalité dans ses prises de décisions.

Compagnonnages artistiques

Le festival a imaginé les Compagnonnages artistiques pour favoriser les collaborations entre l’équipe permanente des Scènes sauvages et des artistes issus des champs du spectacle vivant. La metteuse en scène Amélie Enon inaugure ce dispositif depuis février 2020. Il a donné lieu à l’invention, lors de la 2e édition du festival, du spectacle Les choses de l’infini, et aboutira cette année à la création de No show_1890.

Perspectives et propositions

Les Scènes sauvages sont une réponse à l'époque.

En plaçant l’humain et la nature au centre de nos principes, nous sommes attentifs à ce que nos actions demeurent conduites par un profond souci des écosystèmes, un plus grand bien-être du vivant, et une mise en valeur éco-responsable des savoir-faire locaux.

Si certains spectateurs ne peuvent pas se déplacer, le festival vient à eux ! La programmation des Scènes sauvages comprend une forme itinérante, jouée à la commande à domicile. Des collaborations existent aussi avec des foyers d’accueil spécialisés, lors de représentations hors-les-murs.

Les créations des Scènes sauvages sont produites dans le respect d’une charte spécifique : récupération de matériaux dans la construction des décors et la confection des costumes, favorisation des prêts de matériel, prise en compte des contraintes de recyclage dans le choix des consommables, impressions sur papier recyclé..
Les déplacements des équipes se font en train dès que c’est possible, et l’utilisation de l’avion est proscrite.

Le festival des Scènes sauvages a vocation à devenir un événement culturel régional de premier plan.

La singularité de sa proposition fondatrice, la très grande qualité de sa programmation, la singularité des sites choisis, la très grande diversité des équipements touristiques présents dans la région, l’attractivité de ses tarifs de billetterie sont autant de conditions optimales propres à rendre possible rencontres et partages entre publics de spectateurs avertis et amateurs d’éco-tourisme, populations urbaines autant que rurales et de toutes les classes sociales.

Informations pratiques